Discussion publique sur la prévention du VIH

Lors de la 18ème Conférence internationale sur le Sida qui s’est déroulée à Vienne l’été dernier, l’agenda du traitement comme outil de prévention (TasP) est passé au premier plan. Partout dans les pays occidentaux, les réflexions sur la prévention tendent à se modifier en mettant à l’avant plan une approche biomédicale qui considère que les enjeux fondamentaux du VIH (changement de comportements, inégalités sociales, accès aux services de santé, etc.) ont échoué à cause des contraintes politiques, économiques et sociales qui les accompagnent.

Des membres de PolitiQ-queers solidaires souhaitent profiter du festival VIHsion (www.vihsion.com) pour ouvrir un espace public avec la communauté montréalaise séroconcernée. Avons-nous, collectivement, encore la main mise sur les questions qui sont importantes à se poser pour améliorer notre travail collectif de prévention ? Nos voix comptent-elles encore face à l’expertise bureaucratisée et professionnalisée ?

Voici quelques thèmes que nous souhaitons aborder (Et peut-être en auriez-vous d’autres ?) :
– Les besoins des personnes séroconcernées – personnes vivants avec le VIH ou populations à forte séroprévalence (HARSAH, trans, femmes migrantes, prisonniers) – sont-ils identifiés et pleinement pris en compte par les politiques de santé publique ?

– Quel est l’état de l’empowerment des personnes séroconcernées ? Les pouvoirs sont aux mains de qui ? Les organismes communautaires sont-ils représentatifs de l’évolution des désirs et des comportements socio-sexuels des montréalais-e-s ?

– Quelles problématiques éthiques cette prévention biomédicale pose-t-elle ? Le fonctionnement du système de prévention VIH au Québec est-il satisfaisant ? Quels sont les paradoxes qui existent dans nos façons de faire ? Lesquels devrait-on aborder prioritairement ?

– Au delà des responsabilités de « pouvoirs publics » et du besoin de « fonds supplémentaires », quels sont les différents lieux et espaces qui pourraient être réabordés? Par exemple, quelle est la responsabilité des lieux commerciaux de sociabilité gaie dans la prévention ? Pourquoi n’y-a-t-il toujours pas un accès gratuit et illimité aux condoms et au lubrifiant dans les saunas montréalais ?

On vous propose donc de venir discuter librement de ces questions, sans tabous, sans langue de bois et dans le but de faire émerger un premier pas vers une critique sans concession mais constructive, pour trouver des solutions ou tout au moins des propositions adaptées aux nouveaux besoins et aux réalités contemporaines de nos communautés.

Événement Facebook

Publicités

Contingent à la Journée Trans du Souvenir

–PolitiQ vous invite à la Journée Trans du Souvenir (TDOR)–

Aujourd’hui au Québec et au Canada les personnes transidentifiées n’ont pas les mêmes droits que les autres citoyen-ne-s : difficulté d’accès au changement de nom et de la mention de genre, manque de soins de santé et de services sociaux adaptés et accessibles, rejet social… bref, les personnes trans sont marginalisées. Cette discrimination systématique et institutionnelle se nomme transphobie.

PolitiQ-queers solidaires vous invite à participer à une mobilisation pour les droits des personnes transidentifiées lors du Trans(gender) Day Of Remembrance (TDOR). La Journée trans du souvenir est un événement ayant lieu chaque année afin de commémorer la vie des personnes trans décédé-e-s des suites de violences et d’actes transphobes. Ces crimes touchent particulièrement ceux/celles qui pratiquent le travail du sexe et ceux/celles qui sont racisé-e-s.

Les violences envers les personnes trans sont légitimées, entre autre, par l’absence de protection dans les systèmes légaux. Le Projet de loi C-389 vise à palier à ce problème en incluant « l’identité et l’expression de genre » à la Loi canadienne sur les droits de la personne et aux dispositions du Code criminel sur les crimes haineux. Il nous paraît essentiel de soutenir ce projet de loi C-389 et d’entamer les réflexions sur son homologue québécois qui permettrait d’étendre cette protection aux domaines de juridiction provinciale tels que l’éducation et la santé.

PolitiQ vous invite à une discussion publique sur ces enjeux le 10 novembre 2010 en préparation à sa participation à TDOR. PolitiQ vous invite également à vous rendre avec nous à Ottawa pour le TDOR le 20 novembre 2010. Cette journée sera aussi une occasion de se retrouver dans la capitale fédérale afin de montrer notre soutien au Projet de loi C-389, lors d’une manifestation organisée dans le cadre du TDOR.

Comme certain-e-s d’entre vous le savent, deux manifestations sont organisées à Ottawa dans le cadre du TDOR. Le rassemblement appelé Transgender Day of Remembrance (http://www.facebook.com/event.php?eid=163425140337878), débutant par une levée de drapeau au Quartier général du Service de police d’Ottawa et organisée en partenariat avec les forces policières, a soulevé le questionnement de plusieurs personnes trans et de leurs allié-e-s. Ce partenariat est critiqué comme étant un manque de respect pour les personnes trans ciblées par la brutalité et l’oppression policière, en particulier les personnes pratiquant le travail du sexe, les personnes « de la rue » ainsi que les personnes racisées. De plus, le langage entourant cet événement n’est pas inclusif pour tou-te-s les membres de la communauté trans. Pour ces raisons, PolitiQ soutient l’organisation parallèle d’un évènement inclusif et sans présence policière appelé le Trans Day of Remembrance (http://www.facebook.com/event.php?eid=160851957278283), et vous invite donc à vous joindre à la manifestation débutant au Parc Minto dès 13h30. Il est à noter que ces deux manifestations seront suivies d’une marche vers la Colline Parlementaire, ainsi que d’une vigile à la chandelle à compter de 19h au Monument Canadien pour les droits de la personne.

DISCUSSION PUBLIQUE : Mercredi le 10 novembre à 18h00 (UQAM – Lieu à déterminer).

MANIFESTATION : Samedi le 20 novembre à 13H30 au Parc Minto, Ottawa.

VIGILE : Samedi le 20 novembre à 19h au Monument canadien pour les droits de la personne, à Ottawa.

___________________________________________________________

–PolitiQ invites you to the Ottawa Trans Day of Remembrance (TDOR)–

Trans-identified people in Québec and Canada today do not have the same rights as other citizens: they have to fight to change their name and gender marker, to gain access to health and social services that are adapted to their needs, and even merely to have their existence acknowledged. In short, trans people are marginalized in our society. This systemic and institutional discrimination is called transphobia.

PolitiQ-queers solidaires is calling on you to come participate in a demonstration for trans rights as part of the Trans(gender) Day Of Remembrance (TDOR). TDOR is held every year to commemorate the lives of trans people who have died as a result of transphobic violence and acts. Sex workers and people of colour are particularly likely to be the targets of these crimes.

Violence against trans people is legitimized among other things by a lack of protection in the legal system. Proposed Bill C-389 aims to remedy this situation by adding Gender Identity and Gender Expression to the Canadian Human Rights Code and to hate crime provisions of the Criminal Code. It is essential in our view to support this bill and to begin working towards creating its Québec equivalent, which would extend protection to key areas such as education and health that fall under provincial jurisdiction.

You are invited to join us for a public discussion of these issues organized by PolitiQ on November 10th 2010 to prepare our participation in the TDOR. You are also invited to come with us to Ottawa for the TDOR on November 20th 2010. We will take advantage of our presence in the federal capital to participate in a demonstration organized in the context of TDOR to show support for proposed Bill C-389.

As some of you know, two demonstrations are being organized in Ottawa for TDOR. The event called Transgender Day of Remembrance (http://www.facebook.com/event.php?eid=163425140337878) begins with a flag-raising ceremony at Ottawa Police Headquarters and is being organized in partnership with the police force. This event has raised concern among many trans people and their allies. They criticize this partnership as showing a lack of respect for trans people who are targeted by police brutality and oppression, including sex workers, street-involved people and people of colour in particular. The language used as part of this event is also not inclusive of all members of the trans community. PolitiQ supports the organization of a parallel, inclusive event without police presence, the Trans Day of Remembrance (http://www.facebook.com/event.php?eid=160851957278283); we will be participating in this demonstration, which starts at Minto Parc at 1:30 PM. It should be noted that these two distinct events will be followed by a march to Parliament Hill as well as a candlelight vigil starting at 7 PM at the Canadian Monument for Human Rights.

PUBLIC DISCUSSION: Wednesday, November 10th at 6 PM, Montreal (UQAM – exact location to be determined).

DEMONSTRATION : Saturday, November 20th at 1:30 PM in Minto Parc, Ottawa.

VIGIL : Saturday, November 20th at 7 PM at the Canadian Monument for Human Rights, Ottawa.

Événement Facebook