Sotchi et la charte des valeurs québécoises : des lois à contester là-bas et ici

Montréal, le 4 février 2014 – Alors que tous les yeux sont tournés vers les Jeux olympiques de Sotchi pour s’indigner des lois antigaies russes, PolitiQ souhaite donner son appui aux mouvements LGBT locaux et internationaux qui résistent contre celles-ci. Nous désirons également rappeler que le combat n’est pas fini non plus au Québec face aux lois oppressives.  Alors que l’on se tape dans le dos pour notre avancée concernant les droits LGBT, le gouvernement du Québec cherche à faire passer une loi aux effets racistes tout aussi aberrante que les décisions de Poutine.

Le projet de loi de la Charte des valeurs québécoises a de nombreuses ressemblances avec la loi anti-propagande gaie de Russie. Elles visent à réduire la liberté d’expression sous des prétextes identitaires. Elles prétendent protéger les enfants des mauvais enseignements. Elles affectent directement une partie de la population déjà marginalisée en fonction de leur mode de vie. Et surtout, elles ont provoqué une montée de violence et d’intolérance sur leur territoire.

Par la Charte et la loi antigaie, les deux états cherchent à mettre de l’avant la souveraineté de leurs valeurs. Pourquoi considère-t-on que les droits des personnes LGBT sont un signe de démocratie qu’il faut défendre contre le populisme, mais que le racisme étatique peut être légitimé par la peur sociale de l’Islam? Pourquoi les enfants seraient plus influençables par les signes religieux que par les discours sur la sexualité? Si la Russie a vu une montée de la violence envers les personnes des minorités sexuelles suite à sa loi antigaie, le Québec a également droit à son augmentation d’agressions sur les personnes racisées depuis le début des débats sur la charte : graffitis sur les murs de leurs commerces, crachats au visage, injures et menaces. Que penser quand un homme se promène dans le métro en pointant ses doigts comme un fusil sur les femmes voilées? Quand une murale de Pointe-St-Charles représentant des personnes noires se fait peindre en blanc, n’est-ce pas là un signe clair que le racisme gagne du terrain?

Devant cette montée de l’intolérance au Québec, doit-on faire un lien entre le climat social et l’augmentation des cas d’agressions dans le Village gai? Devant le caractère préparé et irrésolu des attaques ayant eu lieu récemment sur des hommes gais, peut-on penser qu’une extrême droite soit en train de se rebâtir à Montréal, sinon au Québec?

PolitiQ appelle donc les personnes LGBT à ne pas se laisser prendre par l’intolérance et à réfléchir sur les conditions sociales qui permettent l’épanouissement de toutes et tous.

– 30 –

PolitiQ – queers solidaires est un collectif visant à ouvrir des espaces de discussions et de débats sur les enjeux politiques entourant les sexualités et les genres.

Concernant la murale de Pointe-St-Charles : http://www.lapointelibertaire.org/?p=538

Pour toute question ou entrevue :

PolitiQ – queers solidaires
www.politiq.info
info.politiq@gmail.com

Publicités